Site naturel des landes de Bilais

En images

Site naturel des landes de Bilais

Ce site, patrimoine communal est classé espace naturel sensible au niveau départemental en raison de la diversité de la flore et de la faune. On y rencontre en particulier plusieurs espèces protégées.

étangUn site naturel d'une richesse remarquable

En 1994, cet espace d'environ 50 ha est devenu communal et a été partiellement planté de chênes, de pins et de merisiers par l'ONF. Au coté des professionnels, de nombreux bénévoles se sont impliqués dans la sauvegarde et l'entretien du site (plantations, création de sentier, débroussaillage) et en ont fait un lieu convivial propice aux loisirs natures. Maintenant, c'est non seulement une ambiance forestière mais également une riche mosaïque de milieux qui s'offre au promeneur.

Voir la video du site

ajoncDécouvrir la flore ...

En longeant l'étang utilisé par des pêcheurs, vous surprendrez sans doute les foulques qui s'envoleront en frappant leurs pattes à la surface de l'eau. Très vite, vous arriverez dans la lande ; des petites parcelles étaient encore exploitées dans les années 1950. Bruyères et ajoncs étaient fauchés pour servir de litière dans les étables. Aujourd'hui, on peut les voir fleuris en été ; les grappes de fleurs roses de la bruyère vagabonde se mêlent à l'or de l'ajonc nain ou parfois à la corolle bleue de la gentiane pneumonanthe. C'est un paysage rare dans le département et la région.

Plus loin, c'est en juin, qu'il faudra découvrir les prairies humides à orchidées : orchis grenouille, orchis à fleur lâche, orchis brûlé. Vous aurez peut-être aussi la chance de surprendre une reinette perchée sur une graminée ou une ronce.

Machaon sur lobelie brûlanteEt la faune

Dans l'ancienne carrière, les mares issues principalement de l'exploitation de la roche sont alimentées essentiellement par l'eau de pluie. Elles possèdent lorsqu'elles sont pleines, des herbiers de renoncules et lorsqu'elles sont asséchées, de petites annuelles comme les gentianes ou le jonc nain. Elles sont aussi le lieu d'ébats des tritons palmés et marbrés que l'on peut observer en avril. Une grande diversité de libellules utilise également ces points d'eau. En marchant sur les pierres, vous serez peut-être surpris par l'odeur du thym ou encore celui de la menthe qui aiment ces milieux à la fois secs et mouillés.

C'est un site qui incite à la promenade, au footing, à la découverte naturaliste, au pique-nique ; c'est un site à découvrir.

Pour compléter la découverte

Les panneaux d'information réalisés par Bretagne Vivante en téléchargement

Landes web

Mares web

Prairies humides web

Les landes

Les mares

Les prairies humides

Plan

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes